Ordre des technologues professionnels du Québec Portail Étudiant

Accueil

Des avantages cool

Profils de nos étudiants

Nos filles en technologie

Répertoire des étudiants affiliés

Programmes de bourses

Les Lauréats de l'Ordre

AQME

Science, on tourne - Prix de l'ingéniosité

L'Ordre dans les cégeps

Les cégeps dans l'Ordre

Liste des programmes reconnus

Groupes affiliés


Accueil  »  Profils de nos étudiants  »  Sébastien Turmel


Profils de nos étudiants

SÉBASTIEN TURMEL

Diplômé en technologie de l'électronique industrielle
Cégep de Victoriaville

Linkedin - Sébastien Turmel Courriel - Sébastien Turmel CV - Sébastien Turmel
Sébastien Turmel Méritas

Étudiant émérite, Sébastien remportera un total de trois bourses en 3 ans, dont deux prix d'excellence en TEI ainsi que la bourse Qualité de la performance en philosophie, remportée en 2012. Sur la photo, à l'occasion du Gala Méritas de mai 2011, alors que Sébastien se voit décerner la 1re Bourse Mérite d'excellence pour le programme Technologies de l'électronique industrielle. On reconnaît notamment M. Dave Marcoux (à l'extrême droite) enseignant au département de TEI.


À propos du programme de

Technologie de l'électronique industrielle.


« Électricien, âgé de 30 ans, j'ai décidé de faire un retour aux études dans le but d'améliorer mes conditions de travail et de relever de nouveaux défis. Tout ce qui touche l'électricité me passionne et cette technique me permet d'approfondir mes connaissances en robotique et en automatisation, un domaine que j'adore !

Sébastien Turmel

L'avantage du programme en Technologies de l'électronique industrielle du Cégep de Victoriaville est qu'il inclut 2 stages rémunérés en entreprise. J'ai eu la chance de faire mes stages dans 2 entreprises qui m'ont permis de relever de nouveaux défis et de me surpasser. Le premier chez Agropur en tant qu'Assistant au Conseiller en automatisation, le deuxième chez IBM à titre de Technicien au support des équipements. À mon grand plaisir, c'est avant même de terminer mon stage chez IBM que je me suis fait offrir un emploi dès la fin de mes études. »

Cégep de Victoriaville


CIFIT - Centre intégré de formation de d´innovation technologique

Sébastien vu par...

« Sébastien est un étudiant très motivé, structuré et méthodique. Il est très apprécié de sescollègues de classe tant pour son attitude et son dynamisme que pour le soutien qu'il leurapporte en classe et au laboratoire.

Présentement à sa cinquième session du programme de technologie del'électronique industrielle 243-C0 Sébastien a obtenu des résultats académiques nettement au-dessus de la moyenne du groupe dans chacun de mes cours. »

Gaétan Thibault
professeur au département des technologies du génie électrique
Cégep de Victoriaville

------------------------------------------------

À propos de l'Ordre

« L'OTPQ permet aux étudiants de diverses techniques de devenir membres de l'ordre à prix réduit. En tant que membre étudiant, celui-ci bénéficie d'une bonne visibilité sur le site de l'ordre, couramment consulté par les employeurs. Les étudiants disponibles pour un stage ou pour un emploi à temps partiel peuvent aussi demander à apparaître dans le Répertoire des Étudiants affiliés. Un intéressant programme de bourses d'études est aussi offert aux étudiants désirant y participer. De plus, L'OTPQ envoie aux étudiants membres de l'ordre un bulletin électronique contenant des informations pertinentes à différents sujets technologiques. L'étudiant membre a aussi accès à une foule d'outils l'aidant dans sa recherche d'emploi.

L'OTPQ est, à mon avis, un coup de pouce bien apprécié pour l'étudiant désirant faire une entrée remarquée sur le marché du travail.  »

Sébastien


O.T.P.Q.


Sébastien Turmel : L'art de relever de nouveaux défis !

Le commencement de la trentaine aura été pour moi rempli de défis et couronné de succès. En effet, c'est en 2009, alors âgé de 30 ans, que je décide de retourner aux études. DEP en Électricité de construction en poche depuis 2003, je désire maintenant approfondir mes connaissances en électricité, électronique, contrôle et automatisation.

Originaire de la région de Victoriaville, je n'aurai pas à chercher bien loin ; le département de Génie électrique du Cégep de Victoriaville offre le programme technique Technologies de l'électronique industrielle. Reconnu pour sa qualité, il ne m'en faudra pas plus pour me convaincre de m'inscrire à ce programme.

C'est à ce moment que les défis commencent. J'ai d'abord été placé sur une liste d'attente, faute de place pour la session automne 2009. Heureusement, après quelques coups de téléphone, on m'annonce que j'aurai ma place une semaine avant le début des cours. C'est donc le 19 août 2009 que je commencerai une nouvelle vie, celle de cégépien. Habitué à un salaire hebdomadaire confortable, j'ai rapidement dû adapter mon mode de vie à celui d'un étudiant devant compter sur l'aide financière aux études.

Les défis académiques ont aussi été nombreux. L'intégration à un groupe de jeunes de 18 ans, ayant des idées et des valeurs quelque peu différentes de celles de ma génération, s'est bien déroulée. L'adaptation à la vie étudiante aussi. Les cours de la technique étant des plus passionnants, je me rends aussi compte que les cours de français et de philosophie sont plus faciles à faire avec mon bagage de vie d'adulte de 30 ans. Désirant bien réussir, je passerai de longues heures en dehors des cours à comprendre les différents phénomènes de l'électronique, à faire de la programmation d'automates programmables, etc. Tous ces défis ont fait de cette expérience une des plus enrichissantes et des plus dynamiques.

Tout au long de ce parcours qui aura duré 3 ans, les succès se sont aussi enchaînés. Dès le tout début j'ai mis les efforts nécessaires afin d'obtenir de bons résultats. Il faut aussi dire que les professeurs passionnés du Cégep de Victoriaville auront contribué à mon rendement. C'est en mai 2010 que je remporte ma première bourse d'études à vie, soit la 2e bourse Mérite d'excellence pour le programme Technologies de l'électronique industrielle. Un an plus tard, soit en mai 2011, j'obtiens la 1re. Pour couronner le tout, à ma grande surprise, on m'attribue la bourse Qualité de la performance en philosophie en mai 2012.

Ces trois années auront aussi été riches en expériences de toute sorte. Dès la première session, je suis recruté afin de faire partie du tout nouveau projet de conception d'un véhicule électrique. C'est alors que naît Victoriaville Vert Véhicule Électrique, projet consistant à transformer un véhicule à essence en véhicule électrique (article paru dans la Nouvelle Union). Durant mes 2 premières sessions, j'aurai investi plus de 2 heures par semaine à ce projet scientifique et environnemental.

Résultat : en août 2011 je deviens responsable technique du groupe, m'assurant ainsi de la qualité et de la sécurité du projet. Mon implication bénévole à ce projet m'aura apporté un lot de connaissances et m'aura permis de me développer au niveau de la gestion, de l'organisation et du travail d'équipe.

C'est en juillet dernier que j'ai terminé ma technique et obtenu avec succès mon diplôme en Technologies de l'électronique industrielle. Ce programme m'aura fourni un bagage important dans le domaine de l'automatisation, du contrôle de procédé et de la distribution électrique. Maintenant prêt à affronter de nouveaux défis et de retour sur le marché du travail, tout me rappelle que c'est avec persévérance que l'on atteint ses buts. C'est avec la même détermination que j'entreprends présentement ma nouvelle carrière à l'usine IBM de Bromont. L'effort est bien récompensé par les projets d'envergure qui me sont confiés. Reste maintenant à leur prouver que j'ai la capacité de relever de nouveaux défis.

Sébastien Turmel